Archive 2001 : Dans Enjeu il y a jeu

Et une saison de basket sans play-off, c’est long comme un jour sans pain.

Soyons donc honnêtes, cette 1ère phase de la (seule et unique ?) Suproleague à 20 clubs ne nous aura donc jamais emballés, et pas le public de l’Astroballe, qui accédait au 1er de ces matches-couperets plutôt libéré, même s’il n’est pas venu en masse encourager l’Asvel.

Cependant, la ferveur était de retour dès le coup d’envoi; car nos joueurs, vexés de la tournure du scenario du match-aller, avaient décidé de laver l’affront.

Et leur motivation, leur concentration faisait plaisir à voir.

Nos adversaires ont abordé cette rencontre en employant une bien curieuse stratégie : Beric, Bulatovic et Canak sur le banc jusqu’au 2ème 1/4-temps. Faut-il y voir de la suffisance, de l’insolence même, ou bien tout simplement un inconscient excès de confiance ?

Coach RUSO a sans doute la réponse, mais il est le seul.

Dos au mur, nos joueurs, eux, n’ont pas calculé… et n’ont pas fait dans la dentelle, produisant une prestation superbe, une fois libérés après une entame un peu timorée : jeu léché, actions spectaculaires, solidarité, toutes les valeurs asvéliennes ont été mises en exergue jeudi et ont fait chavirer l’Astro… et renvoyé le Partizan à ses chères études.

(Incontestablement le plus beau spectacle vu à l’Astro depuis le mois d’octobre)

+30 à l’orée du dernier 1/4 temps, la messe était dite.

Bravo à D. Frigout pour son sang-froid et ses 13 rebonds, à J. Blöm pour son adresse diabolique, à B. Edwards pour sa nouvelle démonstration de classe mondiale, aux “Lolo’s” pour leur impeccable gestion du jeu de leur équipe.

les 3 “leaders” de Belgrade sont, eux, restés muets à Villeurbanne.

On ne retiendra bien-sûr de cette soirée rien d’autre que l’égalisation à 1 partout dans cette série, mais l’Asvel a tout de même envoyé un message du côté de la Yougoslavie :

Ils ne commettront pas une 2ème bévue du tonneau de celle du game 1.

Nous retenons notre souffle jusqu’à jeudi prochain, parce que l’Asvel se rend prévenue à Belgrade comme on va en enfer… ou peut-être plutôt, au purgatoire.

Nos voeux les accompagnent, avec l’eau qui nous vient déjà à la bouche à la perspective de retrouver le CSKA dans un 1/4 de finale ayant pour enjeu un F4 !

D’autant qu’une fois de plus la preuve est faite : l’enjeu, c’est bon pour le jeu !

Allez les verts.

Archives republié par Stéphane Cardarelli

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s